Capture77

 

Photo prise à Pâques 1939

 

Quelques dates

 

912 : Prise par Rollon qui l'offrira à B le Danois

XIIe : Adoption du blason actuel

1254 : Fondation du prieuré Notre Dame du Parc

1338 : La baronnie d'Harcourt devient comté

1418 : Prise par les Anglais après 3 semaines de siège

1802 : Rachat du château et des terres d'Harcourt par Louis Delamarre

1833 : Naissance de l'arboretum par André Michaux

1895 : Incendie

 

L'église Saint Ouen (XIII-XVI au XIXe)

 

 

 

égliseLa construction de cet édifice débute au XIIIe par le chœur, puis se poursuit avec la tour du clocher (XIIIe) et la nef (XIV-XVIe). Ce clocher abrite 3 cloches. On remarquera la très belle abside en hémicycle. Des travaux se succédèrent au XVIe : reprise de l’arc triomphale et de la tour, construction d’une chapelle au sud, d’un porche en pierre et la chambre de charité. En 1669 est adjointe une sacristie. Après démolition du porche vers 1850, la façade occidentale et le décor intérieur de la nef sont remaniés par l’architecte Bourguignon. Elle renferme entre autres des fonts baptismaux du XIII et un lutrin d'époque Louis XIV, des statues des XVI et XVIIe (certaines viennent de la la chapelle de Chrétienville), un christ du XVIIe. Les vitraux sont du XIXe (Marette-Duhamel) et XXe (art-déco). On terminera par la toiture rénové entre 2013 et 2016.

 (Photo de 2016)

 

 

 

 

Ses graffitis

 

 

IMG_2335

 

IMG_2336

 

Son cadran solaire (1518)

 

DSCN0343

 

 

 

 

 

Le domaine d'Harcourt

 

 


Un arboretum est une véritable collection botanique riche de 470 espèces et dont les plus vieux sujets ont presque 200 ans, l’arboretum se singularise par son histoire. Son existence est marquée par les grands noms des mondes horticoles, botaniques et forestiers qui y sont intervenus depuis 1810. Il abrite des arbres exceptionnels comme des cèdres du Liban, un platane à feuille d’érable, des hêtres tortillards, un thuya géant, des séquoias, des gingko billoba… C’est aujourd hui un vaste de lieu de promenade et de découverte.
Ecrin végétal du château, véritable trait d union entre la pierre et l arboretum, elle garde un caractère expérimental par l implantation en parcelles d'espèces variées. La forêt possède également de beaux spécimens plantés au milieu du XIXe comme prolongement de l arboretum

 

 

harcourt (7)


 

 

 

 

 

 

 

Entrée du domaine

 

 

Le puits

 

 

harcourt (24)

Le puits du château est creusé à 66m de profondeur, 33m sont maçonnés. Il est surmonté d’un arc en pierre sculpté de chevrons, datable de la seconde moitié  du XIIe.

C’est sans doute à la fin du moyen âge qu’il a été muni d’une roue de 3.20m de diamètre facilitant la remontée des seaux d’eau., un dispositif similaire est connu  à Château Gaillard, aux Andelys, dès 1354.

 La roue fonctionnait sur le principe de la « cage d’écureuil » : un ou deux hommes marchant à l’intérieur font tourner la roue entraînant un axe autour duquel s’enroule la corde. Ce type de roue est également utilisé pour le levage de matériaux sur les chantiers de construction du Moyen Age.

 

 Le château

 

 

harcourt (1)Forteresse de terre, de bois, puis de pierre, aujourd’hui cet impressionnant château des XII et XIVe reste un bel exemple de l'architecture médiévale, l'un des mieux conservés de Normandie. Il garde à l’ouest son aspect moyenâgeux par la présence du double fossé, de l enceinte fortifiée de la basse cour et des tours circulaires flanquant la façade.
Défensif au XIVe, il est rénové au XVe.

Le château a été endommagé pendant les guerres de religion, et peu entretenu au XVIIe. Le château sera totalement transformé en 1690’ pour devenir une résidence de campagne. L’intérieur est aménagé en appartements, décorés de boiseries et de parquets dits « à la Versailles », et éclairés par de hautes fenêtres au XIXe. La façade Est témoigne d un remaniement vers une architecture classique des demeures d'agréments. Ce qui se traduit aujourd hui par des fossés comblés, une terrasse donnant sur un parterre (autrefois jardin à la française)... Le château est classé en 1862.

La tour sud comportait des latrines qui ont également servi de dépotoir, contenant de nombreux objets : boulets, céramique, pointes de flèches, verreries…
certains sont aujourd’hui présentés dans le château. La grande majorité d’entre eux datent des XIV – XVe et de l’époque moderne (XVI XVIIIe). Un passage voûté long d’environ 2m, débouchait dans le fossé. Il a pu servir d’évacuation pour les déchets.

 

Le prieuré

 

 

abbaye (4)Jean I d’Harcourt participe aux croisades de Saint Louis en 1248 et 1269 70. Il fait de nombreux dons aux abbayes de la région, dont le Bec Hellouin, Bonport, Saint Ouen de Rouen et Saint Sauveur le Vicomte.

 

Le roi Philippe le Hardi séjourne à Harcourt en juin 1272, où il signe une charte en faveur du prieuré de Beaumont le Roger.

 

En 1254, Jean I d’Harcourt fonde dans le parc de son château le prieuré Notre Dame du Parc, desservi par des chanoines réguliers de l’ordre de Val des Ecoliers.

 

abbaye (2)

Ce monastère a pour vocation d’abriter les sépultures de la famille. Jusqu’à la Révolution existaient dans l’église de nombreux tombeaux élevés du XIIIe au XVIe. Après sa vente comme bien national en 1790, le prieuré est démonté pierre à pierre pour en vendre les matériaux : il n’en subsiste plus que la base du beffroi, bâti en 1382, et 2 pavillons d’entrée du XVIIe.

 

 

 

Autres curiosités de la commune

 

 

harcourt (9)

 

 

 

Les anciennes halles (XIIIe) devenues mairie (Photo de 2012)

 

 

harcourt

 

 

 

 La chapelle de Chrétienville (Photo de 2012)

 

 

harcourt (3)

 

 

 

 

 

L'ancienne gare située sur l'ancienne ligne Evreux Honfleur (Photo de 2012)

 

 

harcourt (4)

 

 

 

 

 

 

 

 La maison de retraite fondée par Françoise de Brancas, Princesse de Lorraine Harcourt occupe l'ancien couvent des Augustines (anciennes religieuses hospitalières de la Miséricorde de Jésus établies à Harcourt en 1695) Une aile de l'hospice a été incendiée en 1895 et reconstruite en 1896 par l'architecte Gossart.(Photo de 2012)

 

 

 

harcourt (8)

 

 

 

 

 

 

L'entrée de La Poste (Photo de 2012)

 

 

A faire

 

Randonnées : Circuit de l’ancienne abbaye du parc

                       : La commune est traversée par le GR 26 qui la relie au Neubourg d'une part et à Bernay de l'autre.

                       : En contrebas de la commune, la voie verte Le Bec Hellouin Evreux au départ de l'ancienne gare 

 

 

A lire

 

Annuaire des cinq départements de la Normandie (1856) de la page 355 à 360

La Normandie monumentale et pittoresque (1896) à partir de la page 213

 

 

Pour en savoir plus sur Harcourt et ses environs, cliquez !!!